News


Découverte archéologique




Découverte archéologique
A l’occasion des prises de vue par un photographe professionnel des affiches du SICOB de la collection Max Hermieu, nous avons eu quelques bonnes surprises. A notre échelle « informatique », c’est de l’archéologie ou presque.
Ainsi, les affiches ont été contre-collées sur bois, il y a bien longtemps, sans doute quelques décennies. Max Hermieu avait ainsi recouvert les murs de sa salle de réunion des principales affiches du SICOB (une bonne trentaine sur les quarante éditions du SICOB). Et pour les coller, il fallait bien trouver de grandes planches de bois. Elles font en effet 150 cm x 120 cm pour les plus grandes. Et pour certaines, il a tout simplement été utilisé d’anciennes affiches ou morceaux de stands provenant d’éditions anciennes.
Ainsi au dos de certaines affiches du SICOB, on découvre des fragments de photos de machines mécanographiques datant sans doute des années 50/60. Des images abimées, déchirées dont il ne reste que quelques traces, mais qui témoignent à la fois d’un sens aigu de l’économie, mais également de cette notion toute relative de la préservation du passé. Dans les années 80, en plein essor de l’informatique personnelle, ces machines préhistoriques semblaient devoir être oubliées.

Découverte archéologique
Par par Philippe NIEUWBOURG le Mardi 25 Mai 2010

Nouveau commentaire :