Catalogue


Entre les pages de 40 ans d’histoire


Le SICOB, les quarante années qu'a duré cette écriture de l'entreprise moderne, seront également l'objet d'un ouvrage, au confluent de deux mémoires : celle d'un auteur caché derrière l'anonymat d'un pseudonyme, le claviste, et celle de Max Hermieu qui a su conserver cette histoire à laquelle il a tant contribué.



L’exposition et le documentaire seront complétés par un ouvrage unique, synthèse de cette histoire humaine et technologique qu’a été le SICOB. Beaucoup plus qu’un catalogue de l’exposition, plus qu’un simple livre car très largement illustré, cet ouvrage de synthèse sera sans doute le point final de cette grande aventure qui a tenu en haleine visiteurs et exposants pendant près d’un demi-siècle.
Fil conducteur de cet ouvrage, un texte inédit, jamais publié ni même porté à la connaissance du public, et signé d’un anonyme qui a choisi le pseudonyme du claviste. Certainement rédigé par un très proche de l’organisation du SICOB, ce document relate et analyse la chronologie, des premières pierres, posées au lendemain de la seconde guerre mondiale lorsqu’il fallu reconstruire la France, à la cession du salon, quarante années plus tard. Un salon initialement outil d’organisation d’une profession naissante, devenu au fil des années une opération commerciale à part entière.

De très larges extraits de ce texte inédit formeront la trame du livre.
Conservé par Max Hermieu pendant près de 60 ans, la collection complète des affiches des éditions du SICOB a été photographiée, numérisée et illustrera l’ouvrage. A elle seule, cette succession d’affiches est un témoin majeur de l’évolution des techniques, des attentes des entreprises et des messages publicitaires.
De nombreuses photographies d’époque illustreront également ce texte. Disponible par correspondance ou en librairie, ce livre sera l’indispensable maillon d’une bibliothèque d’ouvrages consacrés à l’histoire des technologies et du monde de l’entreprise.

Parution prévue : septembre 2010
ISBN : en cours
Par Philippe NIEUWBOURG le Jeudi 4 Mars 2010

Nouveau commentaire :